Capgemini Consulting France était présent au Knowledge Tour Paris  ainsi qu’ à Londres pour l’édition 2017 où ils ont dévoilé comment la mise en place d’une plateforme sociale permet de stimuler le partage de connaissances chez leurs consultants. Voici un aperçu en attendant le cas client complet:

Capgemini Consulting est la marque de conseil de stratégie globale et transformation du groupe Capgemini. Comme la nouvelle économie digitale crée des perturbations et opportunités significatives, l’équipe globale de plus de 3’000 personnes talentueuses à travers le monde travaille avec des entreprises et gouvernements leaders pour maîtriser la transformation digitale. Ils capitalisent sur leur compréhension de l’économie digitale et le leadership au sein de la transformation des activités ainsi que le changement organisationnel. Ils renforcent la capitalisation du savoir et leurs capacités de partage de connaissance afin de contribuer à la création de valeur pour leurs clients et consultants.  Selon Jean-Baptiste Rouge, Vice-President chez Capgemini Consulting « Il s’agit vraiment de créer de la valeur pour nos clients grâce à la connaissance ». La plateforme participe à leur propre transformation digitale et renforce l’intelligence collective. En effet, les objectifs du projet ‘Intelligence Collaborative Digitale’ sont de:

  • Stimuler la productivité et répondre aux besoins au jour le jour de leur consultants
  • Se concentrer sur les actifs de valeurs (matériels de formation, offres commerciales, bonnes pratiques, outils et méthodes)
  • Fournir un accès plus aisé aux accélérateurs/offres
  • Identifier et se connecter très facilement avec les experts sectoriels ou fonctionnels, des consultants aux vice-présidents

Lancer des efforts de partage de connaissance avec des résultats percutants implique toujours plusieurs défis tels que la réflexion en silos et la résistance au changement.

Le premier principe de partage de la connaissance mis en avant est que tous les consultants – en commençant par les vice-présidents – sont responsables de fournir du contenu à valeur ajoutée. La qualité est préférée à la quantité. Les utilisateurs sont encouragés à interagir avec et/ou rencontrer les autres afin de partager des informations supplémentaires et des connaissances tacites. Par conséquent, l’ancien système de partage de connaissance centralisé devient ouvert.

Le deuxième principe est lié à la gouvernance: Un comité de rédaction est responsable de réviser le capital du savoir partagé  au niveau de chaque entité.

Le troisième principe important pour l’implémentation d’une stratégie de partage de la connaissance est, comme chacun le sais, la gestion du changement. Par exemple, pour améliorer l’adoption de l’outil chez Capgemeni, un tutorat inversé a été mis en place afin de garantir une maîtrise de l’outil visant particulièrement les profils les plus séniors. Les niveaux supérieurs de l’organisation sont aussi évalués selon leurs contributions durant leurs évaluations annuelles.