Avec près de 1.5 million de membres, le Touring Club Suisse est le plus grand club de la mobilité en Suisse.

Fondée à Genève en 1896, l’association à but non lucratif se compose d’un club central et de 24 sections.

Interlocuteur privilégié des autorités cantonales et fédérales, le club défend le libre choix du moyen de transport. Depuis plus d’un siècle, il s’engage pour la sécurité de tous les usagers de la route, à l’aide de campagnes de sensibilisation et d’études sur la qualité des infrastructures routières.

La volonté de relancer l’ancien réseau d’entreprise et de le repositionner comme plateforme de travail collaboratif était à l’origine du projet d’intranet collaboratif. De plus, la mise en place de plateforme d’échange et de travail transversaux (inter-département et inter-sites) pour des collaborations internes et externes était un enjeu pour l’organisation. L’idée de réellement créer un sentiment de « One-TCS » a été un fil conducteur durant le projet.

Objectifs de la mise en place de la plateforme

  • la réduction des silos,
  • un encouragement à la transparence,
  • une facilitation de l’échange,
  • la collaboration entre les sièges et sections,
  • une complémentarité et intégration avec l’intranet pour les collaborateurs.

Les Ressources Humaines utilisent l’intranet collaboratif pour partager des informations et des conseils. Le département Corporate Communication pour coordonner et échanger avec les sections cantonales. La division Public Affairs utilise le nouvel intranet collaboratif pour mettre à disposition des informations sur des thématiques et questions politiques précises avec les différents partenaires internes concernés et les sections.

Les contenus partagés concernent principalement la planification, les informations sur les campagnes marketings et les rapports internes.

Lancement et bénéfices

La phase pilote a duré 12 mois entre 2015 et 2016. Le lancement a eu lieu en septembre 2016 en même temps que la relance de l’intranet.

Plusieurs actions de communications ont été utilisées pour le lancement. Avant le roll out, une sensibilisation a été menée auprès des cadres lors d’un Management Forum pour vanter les avantages d’une plateforme collaborative, ainsi qu’auprès de l’ensemble des collaborateurs par le biais du magazine interne « Zoom ». Lors de son lancement officielle en interne, la campagne de teasing « Tout change sauf le nom » a été diffusée sur l’intranet, accompagnée d’une distribution de flyers, dans le magazine de l’organisation et même par messages au rouge à lèvres dans les toilettes! Des videoclips et tutoriels vidéos ont été produits et des « Lunch & Learn » ont été organisés sur différents sites de l’entreprise. Enfin, une campagne de témoignages en continu (toutes les deux semaines) a mis en avant un retour du type: « faites comme moi! » pour donner aux gens l’envie d’utiliser la plateforme.

Grâce à la bonne intégration avec l’intranet existant, la communication lors du lancement et la réactivité de réponse aux questions, la plateforme a permis de décharger le Service Politique par la mise à disposition de l’information et de documentation dans l’espace Public Affairs dans le cadre d’une vaste campagne nationale. Les échanges entre le siège central et les sections sont facilités ainsi que la coordination et planification des activités transverses. Au fur et à mesure que l’utilisation de la plateforme se démocratise, de nouveaux usages sont découvertes et adoptés. L’administrateur de la plateforme et le Service de Communication sont à disposition des utilisateurs pour faciliter la mise en place.


Couverture par Vanova, Creative Commons